La Pétanque en quelques mots «d'Humour»...


La Pétanque en quelques mots selon Bernard Bonnes.
Certains se reconnaitrons pour ne pas dire nous tous.

LA PIÈCE:
Celui qui la gagne a le droit de jouer là où il pense être avantagé; quelquefois c'est le contraire qui se passe.

LE POINT:
Il est toujours à celui qui le voit, jusqu’à ce que le mètre dise le contraire... Chaque Club a ses joueurs qui ont toujours le point.

LE TIR MANQUÉ:
Encore appelé « Trou, Écart, Carpe, Brochet, voire Baleine ». Un tireur ne fait pas de trou de son chef, si cela arrive, c'est que ce n'était pas le jeu de tirer, ou que quelqu'un l'a gêné en bougeant, en parlant ou même en respirant trop fort.

LE CARREAU:
Encore appelé « Estanque ou Palet » selon sa qualité. Normal, logique, et attendu par celui qui le fait; « je me le sentais ». Pour l'adversaire, un coup de ..... incroyable: « Il n'en touchait pas une pendant la partie précédente et contre nous ... ».

LE DEVANT DE BOULE:
Est l'art de paralyser son adversaire et demande une "Grande classe" pour le faire. Certains lorsque, par chance, en ont fait un, disent « Je le jouais!!! », alors que 5 secondes avant ils essayaient seulement, et au mieux de gagner le point.

LA FANNY:
Encore appelé « Taule » pour les initiés. Déshonneur, affront, humiliation, sida du bouliste, personne n'en est à l'abri. On y échappe souvent de justesse; sa nouvelle se répand plus vite que la peste.
Elle vous fait désigner du doigt, et vous devenez l'objet de tous les regards et chuchotements. Elle marque pour la saison. Un seul remède: La revanche en espérant que ...

LA CHANCE:
Pas de problème, c'est toujours l'équipe d'en face qui l'a...

LA PARTIE GAGNÉE:
On oublie "TOUT", les trous, les engueulades, les mauvaises mènes; on ne revoit que les bonnes boules, les mauvaises sont mystérieusement absentes.

LA PARTIE PERDUE:
«On devait la gagner, mais ils ont eu une chance de ... Le but est parti ... Un contre malheureux ... Henri a raté la gagne alors qu’il ..On est pas du tout "rentré dans la partie »

LA BONNE:
C'est la partie qui vous propulse dans le dernier carré, celle qui vous valorise...
Il y a pourtant ceux qui disent toujours qu'ils ont perdu à la "bonne", même à la troisième partie; alors qu'est-ce que la «BONNE» ???

LE BOUT:
C'est la Finale !!!! Pour se valoriser certains, même lorsqu'ils ont perdu ou partagé loin du bout, disent qu'ils sont arrivés au bout et profitent du flou de l'information pour se valoriser.

LES CONCOURS:
La porte ouverte sur le paradis, l'enfer, ou le purgatoire. Le rêve: on se voit terminant les "Champions du Monde" sur deux carreaux, mais souvent à la 4ème ou 5ème mène ... à la «BONNE», on s'aperçoit qu'on a raté l'avion et que ceux qu'on aurait dû massacrer ou mettre de taule ont eu « un de ces pots!, qu'elle ch... !!! »
Selon que certains gagnent ou perdent, jouent ou non, ils diront que le concours était relevé ou qu'il n'y avait personne surtout quand ils n'y étaient pas présents, et que c'est un autre qui est arrivé au bout.

LES TROPHÉES ET LES MASTERS:
Concours avec plusieurs tours qualificatifs pour une finale dont le seul nom fait déplacer les joueurs. Quand on est qualifié pour les « Masters (ex) ou les Trophées», c'est la "Classe" !!!

LE GRAPHIQUE:
Le loto, du bouliste. Le tirage permet les espoirs selon les personnes qui se cachent sous le numéro qui vous est opposé. Maintenant nous vous voyons de plus en plus de graphique informatique !!!

ARRET DES INSCRIPTIONS:
Heure et moment symbolique à partir duquel il se pourrait que peut-être, on refuse de vous inscrire pour participer au concours.

L'ARBITRE:
Ultime recours, le glaive ou la balance; souvent, hélas, seulement mesureur de points et qui se trouve par malchance éloigné des problèmes. Personnage seul, aux grandes responsabilités, rarement aidé par les joueurs et quelques fois par les dirigeants et délégués dans les moments difficiles.
Respecté sauf dans quelques régions du Midi ....

LE BUT:
Appelé aussi Cochonnet, et aussi le Petit. Indispensable pour jouer mais on a rarement en poche et lorsqu'on l'a oublié sur le terrain, résultat, cette étourderie fera le bonheur d'un autre... Chaque Club a ses « ramasseurs » de buts oubliés. Depuis trois à quatre années des pétanqueurs artistes confectionnent des « Buts collectors »Ce sont nos amies, fidèles ou traitresses. Certains en changent fréquemment, espérant, avec des nouvelles, faire des miracles. Noires, Bleues, Jaune, Chromées, Satinées, Recuites, Tendres, Dures, Farcies même, Petites, Grosses, Melons, Gravées, Numérotées, KTK, Lisses, ATS, Striées, ATC, Tortues, Obut, Cou, JB, Intégrales, (Homologuées ou non), elles font l'objet d'un fructueux commerce. Striées: elles sont pour le pointeur de tête. Lisses: (La classes !!!) elles sont pour le tireur ; souvent après avoir fait un trou le tireur ramène une boule lisse qui n'est pas la sienne.
Dans les concours la majorité des boules sont lisses, ce qui, quelquefois ne manque pas de créer une belle confusion: « On m'a échangé une boule», et des appels désespérés résonnent aux hauts parleurs : « Il a été échangé une boule Obut , lisse, de poids 690, sur le terrain 24 avec une boule ...»

LE TERRAIN:
Caillouteux, Goudronné, sablé, avec des nids de poules, lisse, avec des devers, pentu, parsemé d'embûches, en plein air, ou dans un boulodrome; chacun son type de terrain favori et pourtant nombreux sont ceux qui accusent avec conviction le caillou sur lequel ils sont tombés de leur avoir fait « Perdre la boule»,« Il n'y en avait qu'un seul et il était pour moi».
Il y a aussi ceux qui n'arrivent pas à jouer mieux que l'adversaire sur des terrains faciles qu'ils qualifient de terrains de (gonzesses). On peut entendre aussi: « C'est inadmissible de nous faire jouer sur des terrains pareils » ou bien plus comique « La plage !!! il ne manque plus que le seau et la pelle»

LA DONNE:
C'est la partie du sol sur lequel la boule lancée par le pointeur va tomber. Bien que cela soit interdit certains joueurs nettoient généreusement cette donne et la manquent régulièrement. Il y a même ceux qui, par habitude, nettoient des donnes déjà aussi propres qu'un bloc opératoire. A certains, nous devrions, leur mettre à disposition, la pelle, le râteau, et la brouette ... LOL...!!!

LE CONTRE:
Se fait toujours ou presque sur une boule de derrière. C'est la catastrophe qui n'arrive jamais aux autres et trop souvent à nous. Ce qui permet de dire au pointeur: «Tu vois ce qui arrive avec tes boules derrière ».

A suivre....
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

© 2018 - AS BILLEROISE BOULES - 64140 BILLERE